Nouvelle routine: comment s’y tenir?

Helloooo!

Alors voilà, c’est la rentrée! Après la trêve de l’été, où tout s’arrête et se ralentit, voici venu le temps des nouvelles résolutions: nouvelle routine, nouvelles intentions, grandes décisions… pour beaucoup d’entre nous, c’est l’occasion de profiter de ce regain d’énergie pour mettre en place de nouvelles habitudes! Et c’est très bien! Mais on va pas se mentir, combien de ces nouvelles résolutions passent par la fenêtre au bout de quelques semaines et nous laissent déprimés par ce sentiment d’échec…

Alors vu que j’ai une petite expérience dans le domaine des bonnes résolutions qui durent moins longtemps qu’une brique de lait (d’amande of course!) dans le frigo 😅 j’ai décidé de vous donner quelques petites astuces pour tenir sur la durée! Comme d’habitude, ce sont mes petits conseils, venant de mon vécu et bien que j’espère qu’ils pourront vous être utiles, ils ne constituent certainement pas une vérité absolue!

  1. Rester réaliste!

Au bout de quelques échecs, j’ai fini par réaliser qu’il n’y avait bien que 24h dans une journée et 7 jours dans une semaine! Oui oui! C’est bien de vouloir profiter de cette énergie après l’été pour se lancer dans plein de nouvelles choses mais vérifier avant que tout rentre dans votre emploi du temps, c’est mieux! Ce qui m’aide: écrire sur papier tout ce que je souhaite mettre en place et le nombre d’heures que ça représente par semaine. Ensuite, on pose noir sur blanc son emploi du temps hebdomadaire en indiquant les éléments fixes et récurrents (horaires de travail, heure de sortie de la crèche / de l’école des enfants, repas du dimanche chez les beaux-parents, etc). Une fois que tout y est, on vérifie si l’espace restant permet d’ajouter les nouveaux éléments. On ne garde que ce qui rentre dans l’emploi du temps! Petit conseil: éviter quand même de trop se charger, il faut garder du temps de sommeil et quelques créneaux libres pour être flexibles et pouvoir accepter le dîner avec les copines, la soirée avec le chéri ou tout simplement ne rien faire!

  1. « Less is more »

Quand il s’agit de changement, a priori on est toujours super ouvert, surtout quand il s’agit de mettre en place quelque chose qui devrait nous permettre de nous sentir mieux. Le problème c’est que notre cerveau lui, par instinct, il n’aime pas le changement, il aime rester dans le confort du connu, dans le périmètre des automatismes, qui ne lui demandent pas d’effort. Alors il met tout en œuvre pour nous convaincre que cette nouvelle lubie de se lever 1h plus tôt le matin pour aller courir, c’est vraiment pas bon pour notre survie! Donc le mieux c’est de pas lui en donner trop d’un coup. En se concentrant sur une ou deux habitudes à la fois, on peut plus facilement lutter contre notre auto-sabotage, et on a plus de chance d’y arriver.

Vous verrez les premiers jours, ça paraîtra insurmontable de sortir les pieds du lit et de résister à appuyer sur « snooze », ou alors d’ouvrir le bouquin de préparation à ce concours qu’on s’est enfin décidé(e) à passer plutôt que d’allumer la télé en rentrant après une longue journée… mais tout ça n’est que votre cerveau qui vous joue des tours! Du coup, une ou deux nouveautés à la fois, c’est bien! Bon par exemple, de mon côté, la danse indienne, ce sera pas pour tout de suite!

  1. Tenir 21 jours!

On dit que pour ancrer une habitude il faut minimum 21 jours, alors je n’ai qu’un conseil de ce côté là: persévérez! Encore une fois, voici comment le cerveau fonctionne: quand il fait quelque chose de nouveau, c’est un effort, et les efforts il n’aime pas ça (cf paragraphe précédent)! Mais s’il voit que vous commencez à répéter certaines choses de manière habituelle, il va automatiser ces tâches et elles deviendront des habitudes. Ainsi elles passent dans la case “connu” et demandent moins d’effort. Mais voilà, il faut laisser le temps à votre tête de faire ce travail! Il faut donc répéter les choses un bon nombre de fois pour qu’elles s’ancrent dans votre tête, soyez patient(e)! Bon évidemment, 21 c’est un peu arbitraire hein! Alors peut être que pour certaines habitudes ce sera 10 jours et pour d’autres plutôt 30, mais vous voyez l’idée quoi!

  1. Rester flexible

Oublier, être pris(e) par les urgences du quotidien ou avoir un imprévu qui empêche de mettre en place notre nouvelle habitude, ça arrive! Ce qui est important, c’est de faire la différence entre une situation exceptionnelle et une habitude que vous n’arrivez tout simplement pas à intégrer à votre quotidien! Selon moi, il vaut mieux rester flexible les premiers jours / les première semaines, rester à l’écoute de ses réactions et adapter ses intentions plutôt que de s’imposer une routine stricte et immuable dès le début. Peut être qu’avec l’usage vous vous rendrez compte qu’un autre jour est plus propice pour cette nouvelle pratique, ou que vous êtes plus disposé(e) à la faire le matin, contre toute attente! Restez ouvert(e) et bienveillant(e) envers vous-même, essayez de vous dire les mêmes choses que vous pourriez vous entendre dire à votre meilleur(e) ami(e), et vous éviterez les frustrations dès les premiers jours. Car celles-ci ne sont pas les meilleures alliées pour vous accompagner sur la durée!

Alors au premier contretemps, on respire, on se détend et on s’organise pour la fois d’après, mais si ça dure, on se courbe pour ne pas casser, on modifie le jour / l’heure / l’endroit / la fréquence, et on observe si ça va mieux comme ça!

  1. En parler

Si vous ressentez l’envie de partager votre nouvelle résolution avec quelqu’un, qui la mettra en place en même temps que vous c’est très bien. Le fait d’être accompagné(e) peut être une bonne chose, cela peut vous motiver et vous aider à garder le cap! Mais attention, si l’autre personne lâche l’affaire, il ne faut pas que ce soit une raison pour arrêter vous aussi. Il faut savoir avancer ensemble mais aussi trouver la force de continuer seul! 

Mais pour avoir le soutien des personnes qui nous entourent, il n’est pas forcément nécessaire qu’elles nous accompagnent. Il suffit parfois de parler de vos nouvelles intentions autour de soi. D’une part le fait de les extérioriser les concrétise: on les entend à voix haute, on en prend conscience, et ça leur donne du poids. D’autre part, les personnes qui les ont entendues peuvent nous aider à trouver l’élan qui nous manque quand on a un petit coup de mou! Attention tout de même à ne pas tomber dans le piège du « j’en ai parlé donc maintenant c’est la honte si je ne m’y tiens pas »! Bienveillance, on a dit, vous vous souvenez?!

Et voilà, je vais donc vous quitter sur ce mot: « bienveillance », car c’est peut-être le plus important quand vous souhaitez mettre en place une nouvelle routine dans votre quotidien. Vos nouvelles habitudes doivent venir d’un objectif bienveillant envers vous-même et être mises en place avec bienveillance, pour qu’elles deviennent une routine solide!

Bonne rentrée à tous, restez motivés, et bonne pratique mes amis!

Namaste 

Suivez-moi

Ou inscrivez-vous à la newsletter